Syrie-Les rebelles proturcs aux portes d'Al Bab, selon Erdogan

le
0
    ISTANBUL, 22 novembre (Reuters) - Les rebelles syriens 
soutenus par Ankara ont fini d'encercler Al Bab par l'Ouest et 
se dirigeront vers Manbij dès qu'ils auront repris la dernière 
ville du nord de la Syrie aux mains du groupe Etat islamique, a 
annoncé mardi le président turc.  
    Les miliciens kurdes syriens des Unités de protection du 
peuple (YPG), qui ont chassé les djihadistes de Manbij cet été, 
doivent s'en retirer complètement, a souligné Recep Tayyip 
Erdogan, lors d'un discours prononcé à Ankara. 
    En ciblant Manbij, le président turc réaffirme l'objectif de 
l'opération "Bouclier de l'Euphrate" lancée cet été pour créer 
une zone débarrassée de toute présence djihadiste ou kurde le 
long de la frontière syro-turque. 
    Il cherche sans doute aussi à rassurer le président syrien 
Bachar al Assad et son allié russe sur les intentions des 
rebelles proturcs. Manbij est en effet située au nord-est d'Al 
Bab, soit à l'exact opposé d'Alep, où les mêmes groupes insurgés 
que ceux qu'il soutient sont assiégés. 
    Recep Tayyip Erdogan a par ailleurs accusé des combattants 
kurdes irakiens liés aux séparatistes du Parti des travailleurs 
du Kurdistan (PKK) de chercher à faire de Sindjar, en Irak, un 
"centre terroriste". Ankara le ne tolérera pas, a-t-il affirmé.  
    
 
 (Humeyra Pamuk, Jean-Philippe Lefief pour le service français, 
édité par Tangi Salaün) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant