Syrie : les rebelles pris dans le piège des djihadistes

le
0
Même si des combats ont éclaté entre eux, les insurgés pro-Occidentaux, qui avaient accueilli les extrémistes religieux, n'ont pas les moyens de les soumettre.

Après avoir chassé les djihadistes de la ville de Ras al-Aïn, près de la frontière turque au nord de la Syrie, les forces kurdes continuaient vendredi d'affronter les groupes islamistes radicaux qui cherchent à s'emparer de certains gisements pétroliers dans la province de Hassakeh.

Les combats, qui ont fait une trentaine de morts de part et d'autre, marquent-ils le déclenchement de la guerre entre djihadistes et rebelles plus modérés soutenus par des Occidentaux qui les poussent en ce sens? Pas forcément, estiment plusieurs experts interrogés. «Les Kurdes ont un énorme avantage. Ils sont organisés, disciplinés, et ce sont de bien meilleurs combattants que ceux de l'Armée syrienne libre (ASL)», analyse un diplomate français proche du dossier. Sous-équipée, sans chaîne de commandement efficace, «l'...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant