Syrie-Les rebelles de l'ASL demandent à Moscou de cesser de les bombarder

le
0

BEYROUTH/MOSCOU, 26 octobre (Reuters) - Les rebelles de l'Armée syrienne libre (ASL) se sont déclarés perplexes quant à l'offre russe de les aider et ont demandé à Moscou de cesser de bombarder leurs combattants ainsi que les populations civiles, et de retirer son aide au régime de Damas. Samedi, le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, a déclaré que l'armée de l'air russe, qui bombarde les insurgés depuis le 30 septembre, était disposée à aider l'opposition "patriotique" syrienne. "Leurs paroles ne correspondent pas à leurs actes. Comment pourrions-nous discuter avec eux pendant qu'ils nous bombardent?", a déclaré à Reuters Issam al Rayyes, porte-parole du front sud de l'ASL. Issam al Rayyes a ajouté qu'aucun contact n'avait été établi entre les insurgés et les Russes, clarifiant des propos qu'il avait tenus auparavant à la BBC, dont il ressortait que les rebelles n'avaient pas rejeté l'offre russe. "Il n'y a pas d'offre, il n'y a pas de contact", a-t-il assuré. A Moscou, le ministère de la Défense a indiqué lundi que les Russes avaient effectué 164 sorties aériennes et bombardé 285 objectifs du groupe djihadiste Etat islamique (EI) et du Front al Nosra (branche syrienne d'Al Qaïda) en Syrie au cours des trois derniers jours, rapporte l'agence de presse russe RIA. Au cours des dernières 24 heures, l'aviation russe a effectué 59 sorties, frappant 94 cibles dans les provinces de Hama, d'Idleb, de Lattaquié, de Damas, d'Alep et de Daïr az Zour, a ajouté le ministère russe de la Défense. (Tom Perry, Li-mei Hoang et Vladimir Soldatkin; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant