Syrie : les pays occidentaux redoutent des massacres

le
0
La bataille pour la reconquête d'Alep pourrait être meurtrière et difficile.

L'armée syrienne continuait vendredi à masser ses troupes autour de la ville d'Alep, partiellement aux mains des rebelles. Plusieurs quartiers ont été mitraillés par des hélicoptères des forces gouvernementales dépêchées sur place en vue d'un assaut attendu depuis plusieurs jours. La répression et les combats ont fait leur lot de victimes quotidiennes: une trentaine de morts, rien que pour la journée de vendredi, selon un bilan provisoire de l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

La bataille pour la reconquête d'Alep pourrait être meurtrière et difficile. Pour le président de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane, si les troupes du régime ont recours à «un usage excessif de la force (...) il y aura des centaines de morts». Ces perspectives inquiètent très sérieusement les chancelleries occidentales. La France, notamment, s'est dite, vendredi, «très préoccupée» par l'utilisation de moyens massifs contre l'insurrection et l'a fait savoir par le porte-paro

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant