Syrie: les partis tentent de se remettre en ordre

le
0
INFOGRAPHIE - L'UMP s'est entendue sur des conditions préalables à une intervention, alors qu'à gauche les voix discordantes s'expriment surtout chez Mélenchon et les communistes.

Les positions s'affinent. Après un moment de flottement qui a vu les partis politiques hésiter sur le soutien ou non à une intervention militaire en Syrie, le clivage traditionnel réapparaît: d'un côté la majorité soutient François Hollande, de l'autre, l'opposition émet des conditions préalables à son approbation des frappes.

Un autre débat transcende, en revanche, les frontières partisanes: le président de la République doit-il organiser un vote auprès des parlementaires avant d'intervenir en Syrie? L'hypothèse de ce vote semblait s'éloigner, au moins dans l'immédiat, après la conférence de presse du chef de l'État mardi. Si tel devait néanmoins être le cas, François Hollande ne consulterait les deux Assemblées qu'avec la certitude d'obtenir leur aval, et le plus largement...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant