Syrie : «Les officiers donnent l'ordre de tirer pour tuer»

le
0
L'ONG Human Rights Watch, dans un rapport publié jeudi, désigne 74 responsables militaires syriens ayant commandé sans ambiguïté à leurs troupes de tirer sur la foule lors des manifestations pacifiques.

Pour la première fois, des témoignages précis et accablants de soldats syriens déserteurs identifient 74 responsables militaires qui ont donné l'ordre de tirer sur les manifestants et de les tuer.

L'ONG de défense des droits de l'homme Human Rights Watch (HRW), qui a interrogé 63 déserteurs de l'armée et des services de renseignement publie jeudi un rapport intitulé: «Par tous les moyens nécessaires, Responsabilités individuelles et de commandement liés aux crimes contre l'humanité en Syrie».

L'expression du titre reprend les mots de l'un des témoins, «Mansour» (leurs noms sont tenus secrets pour des raisons de sécurité) membre du service de renseignement de l'armée de l'air à Deraa. En avril, son supérieur, le colonel Qusay Mihoub, a donné ses directives à l'unité: «Nos ordres étaient de faire reculer les manifestants par tous les moyens possibles, y compris en leur tirant dessus, dit «Mansour». C'était un ordre général: le tir à balles était autorisü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant