Syrie : les Occidentaux craignent l'enlisement

le
1
À la veille d'une réunion cruciale de l'ONU, en Syrie, Juppé redoute le piège d'un cessez-le-feu sans changement de régime à Damas.

Le pessimisme gagne les Européens, les Américains et les capitales arabes: ils ne peuvent plus compter que sur un improbable assouplissement de Moscou pour isoler le régime de Bachar el-Assad et faire stopper une répression féroce qui a déjà fait plus de 7500 victimes. À l'approche d'une réunion cruciale au Conseil de sécurité, lundi, le pronostic est plutôt sombre: «Nous pensions qu'une fois l'élection de Poutine passée, la discussion serait plus consensuelle, dit Alain Juppé. Mais cet espoir ne s'est pas concrétisé. » La Russie persiste à bloquer et « la Syrie m'empêche de dormir », confesse le chef de la diplomatie. À New York, le ministre retrouvera l'Américaine Hillary Clinton, le Russe Sergueï Lavrov, le Britannique William Hague et l'Allemand Guido Westerwelle. Le pourrissement pourrait déborder d'autres dossiers, comme le conflit israélo-palestinien ou l'arsenal nucléaire de l'Iran.

Sur la Syrie, la même impression de paralysie a baigné un rende

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4189758 le lundi 12 mar 2012 à 12:17

    JPi - Le peuple de France craint son surendettement. JPi - la dette France en euros est de En 2005 : 1147,6 Mrds soit 66,8% du PIB soit 638 euros par habitant. En 2011 : 1646,1 Mrds soit 84,5% du PIB soit 25175 euros par habitant. (INSEE) Les seuls intérêts de la dette de l'Etat En 2005 représente près de 40 Mrds d'euros de dépenses (source PLF). En 2011 par interpolation près de 57 Mrds de dépenses par an.