Syrie : les observateurs arabes observés

le
0
Des responsables politiques syriens dénoncent les mises en scène du pouvoir pour travestir la réalité présentée aux enquêteurs de la Ligue arabe.

C'est un dialogue de sourds ponctué de coups de feu. Sur la vidéo envoyée par les résistants syriens, le général soudanais Mohammed Ahmed el-Dabi, chef de la mission d'observateurs arabes, est soudain arrêté par des habitants aux abords du quartier de Baba Amro, épicentre de la répression à Homs. Cette ville martyre a été choisie par le général pour ses premiers pas sur le terrain.

Un habitant l'apostrophe: «Entrez dans le quartier! Il y a des snipers! Je peux justifier ce que je dis!» Le général ne réagit pas. Un membre de sa délégation, visiblement gêné, tente de calmer l'intervenant, qui l'empoigne par la manche de sa parka. «Vous disiez tout à l'heure au chef de la mission que vous ne pouviez pas traverser la deuxième rue à cause des tirs. Pourquoi ne nous le dites-vous pas publiquement?» L'enquêteur désigne le général: «C'est lui, le chef de la mission, qui peut faire des déclarations.» À ce moment, des coups de feu éclatent non loin, justifia

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant