Syrie : les mouvements de contestation veulent s'unir 

le
0
Malgré un rapport accablant des Nations unies sur la répression, la Russie veut toujours «donner du temps» à Assad.

Le rapport des Nations unies, rédigé au terme d'une mission d'enquête aux confins de la Syrie entre le 15 mars et le 15 juillet, dresse un catalogue «effroyable» des méthodes utilisées par le régime d'el-Assad. La porte-parole du Quai d'Orsay a expliqué que ce rapport s'appuie pour l'essentiel sur les «témoignages de Syriens ayant fui leur pays» pour décrire une répression «d'un niveau d'horreur insoutenable» : des opposants enfermés vivants dans des casiers frigorifiques, d'autres exécutés les yeux bandés ou bien sur leurs lits d'hôpital… Il apparaît que «tant les forces armées que les forces de sécurité ouvrent souvent le feu sans discernement sur des civils, sans sommation et à courte portée».

Navi Pillay, haute commissaire aux droits de l'homme de l'ONU, a appelé le Conseil de sécurité à saisir la Cour pénale internationale, estimant que les actes commis par les autorités syriennes relevaient de «crimes contre l'humanité», une po

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant