Syrie-Les kurdes étendent leur contrôle sur Hassaka

le
0
 (Ajoute annonce de l'évacuation des civils) 
    BEYROUTH, 19 août (Reuters) - Les milices kurdes syriennes 
ont évacué vendredi des milliers d'habitants des zones kurdes de 
la ville d'Hassaka, dans le nord-est de la Syrie, soumise à des 
frappes aériennes et des tirs d'artillerie des forces 
gouvernementales, a rapporté Redur Xelil, porte-parole de la 
milice kurde YPG. 
    Selon le porte-parole, des dizaines de civils ont été tués 
depuis le début des bombardements il y a 48 heures. 
    Il a indiqué que la plupart des personnes évacuées étaient 
des femmes et des enfants. "Toute personne qui peut porter les 
armes combat le régime et ses bandes", a-t-il déclaré, 
qualifiant cette confrontation avec le régime syrien comme la 
plus violente qu'ait connue son organisation depuis cinq ans. 
    Les forces kurdes, qui contrôlent déjà en grande partie la 
ville d'Hassaka, ont investi des bâtiments du gouvernement, dont 
une université d'économie, a annoncé plus tôt dans la journée 
Nasser Hadj Mansour, responsable de la milice kurde YPG liée à 
la coalition des Forces démocratiques syriennes (FDS).   
    L'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) a indiqué 
que les combattants kurdes gagnaient du terrain dans le sud de 
la ville. 
    Les affrontements avec les forces kurdes cette semaine à 
Hassaka ont poussé l'aviation gouvernementale syrienne à 
bombarder pour la première fois depuis le début du conflit des 
quartiers contrôlés par les forces kurdes. 
    L'OSDH a annoncé jeudi que 13 personnes, dont des femmes et 
des enfants, avaient été tuées lors de ces frappes. Selon 
l'organisation, les hôpitaux en territoire kurde n'ont pas assez 
de sang et de médicaments pour soigner les blessés. 
    Il s'agit des affrontements les plus sérieux entre les deux 
camps depuis ceux qui s'étaient déroulés en avril à Kamichli, 
une autre ville du nord-est de la Syrie dont l'armée de Damas 
n'a pas été totalement chassée. 
 
 (Tom Perry, Laura Martin pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant