Syrie-Les insurgés prennent un village, tuent au moins 19 civils

le
0
 (Actualisé avec témoignages,) 
    BEYROUTH, 13 mai (Reuters) - Les insurgés syriens ont tué au 
moins 19 membres de familles de combattants des forces de Bachar 
al Assad dans un village alaouite qu'ils ont capturé jeudi dans 
l'ouest de la Syrie, rapporte vendredi l'Observatoire syrien des 
droits de l'homme (OSDH). 
    Des dizaines d'autres civils sont portés disparus et ont 
probablement été enlevés dans le village d'Al Zara, proche de 
l'autoroute reliant Homs à Hama, ajoute l'OSDH. La localité est 
habitée par des membres de la communauté alaouite, la branche de 
l'Islam à laquelle appartient le président syrien. 
    Des combattants progouvernementaux sont également portés 
disparus depuis cette attaque menée conjointement par plusieurs 
groupes rebelles, dont Ahrar al Cham et le Front al Nosra. 
    Les forces gouvernementales tentant de reprendre le village 
ont mené des frappes aériennes et largué des barils d'explosifs, 
tuant au moins huit insurgés, poursuit l'OSDH, selon lequel les 
combats se poursuivaient vendredi dans les environs. 
    D'après l'Organisation basée à Londres, mais disposant d'un 
réseau d'observateurs sur le terrain, cette attaque s'inscrit 
dans le cadre d'une offensive surnommée "Vengeance pour Alep" 
lancée par les insurgés en représailles à l'intensification des 
bombardements des forces gouvernementales et de leurs alliés 
contre la grande ville du nord de la Syrie. 
    Réagissant à la diffusion d'une photo montrant deux 
combattants insurgés posant à côté de deux corps de femmes, une 
alliance de groupes rebelles a expliqué qu'elles avaient été 
tuées car elles ont été trouvées les armes à la main et qu'elles 
ont ouvert le feu lors de la "libération" d'Al Zara. 
    Dans un communiqué, des rebelles ont expliqué que tirer sur 
un tireur, quel qu'il soit, était justifié par les "règles 
islamiques et l'éthique de la guerre". 
    La télévision d'Etat syrienne a de son côté diffusé les 
interviews d'hommes et d'enfants qui ont fui la ville et qui ont 
déclaré que les insurgés ont tué femmes, enfants et personnes 
âgées, abattu le bétail et détruit des maisons. 
    "J'ai vu des hommes entrer dans les maisons, ils ont 
commencé à se battre et à détruire des choses. Je me suis donc 
caché dans le grenier et j'ai attendu", a raconté Issa Raï, un 
jeune garçon interrogé par la télévision publique. 
 
 (Lisa Barrington et Tom Perry; Tangi Salaün et Nicolas Delame 
pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant