Syrie-Les frappes russes auraient tué au moins 36 civils

le
2

BEYROUTH, 30 septembre (Reuters) - Les frappes menées par des avions russes mercredi en Syrie ont tué au moins 36 civils et visé des zones dont le groupe djihadiste Etat islamique (EI) et le Front al Nosra, lié à Al Qaïda, sont absents, a déclaré le chef de l'opposition syrienne soutenue par l'Occident. "Tous les objectifs des frappes aériennes russes d'aujourd'hui, dans le nord de la province de Homs, ont été des civils", a déclaré Khaled Khodja, chef de la Coalition nationale syrienne, basée en Turquie. Khodja, qui se trouve actuellement à New York pour l'Assemblée générale des Nations unies, a assuré que des civils avaient été bombardés dans cinq endroits différents. "Les zones visées par les opérations russes d'aujourd'hui étaient celles qui avaient combattu et battu l'EI voici un an", a-t-il expliqué. Selon le commandant de l'Armée syrienne libre, soutenue par l'Occident, les raids russes, qui d'après le Kremlin ont visé l'EI, ont en fait frappé des positions de l'ASL, blessant huit de ses membres. Les combattants de l'ASL ont été pilonnés dans la province de Hama, où l'organisation a son Q.G, a déclaré Djamil al Saleh. Le Kremlin et la télévision nationale syrienne ont affirmé, eux, que les avions russes avaient bombardé des positions de l'Etat islamique. (Sylvia Westall; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bouchet1 le mercredi 30 sept 2015 à 17:25

    j’espère que cela n’étonne personne....

  • Breizhll le mercredi 30 sept 2015 à 17:22

    guerre de communication....