Syrie : «Les États-Unis font preuve d'hypocrisie»

le
0
INTERVIEW - Salam Kawakibi, d'origine syrienne, dirige le centre de réflexion de l'Initiative de réforme arabe.

LE FIGARO.- La Russie et la Chine sont-elles seules responsables de l'impasse diplomatique?

Salam Kawakibi: «Le résultat de cette paralysie diplomatique est que les Syriens ont compris qu'il ne faut compter que sur eux-mêmes.»
Salam Kawakibi: «Le résultat de cette paralysie diplomatique est que les Syriens ont compris qu'il ne faut compter que sur eux-mêmes.»

Salam Kawakibi: «Le résultat de cette paralysie diplomatique est que les Syriens ont compris qu'il ne faut compter que sur eux-mêmes.»

Salam KAWAKIBI. - Je ne crois pas. Les pays occidentaux portent aussi leur part de responsabilité. Notamment les États-Unis, qui font preuve d'hypocrisie. Les Américains demandent toujours plus à l'opposition syrienne. Tantôt de s'unifier, tantôt de donner des garanties aux minorités, puis ils demandent la création d'un gouvernement transitoire... C'est une façon de repousser les échéances, de se désengager et cela n'aboutit qu'à diviser l'opposition syrienne. Les Américains lui donnent des leçons, l'invitent à se montrer très ferme avec la Russie - ce qu'eux-mêmes ne font pas alors qu'ils pourraient influencer la Russie ayant, comme les Européens, des relations économiques très importantes avec elle. Inversement, pour Mosco

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant