Syrie : les Etats-Unis bombardent les raffineries de l'Etat islamique

le
0
Syrie : les Etats-Unis bombardent les raffineries de l'Etat islamique
Syrie : les Etats-Unis bombardent les raffineries de l'Etat islamique

Les Etats-Unis ont intensifié leurs frappes aériennes contre les positions de l'Etat islamique en Syrie. Le Pentagone a annoncé mercredi soir de nouvelles opérations à laquelle ont participé l'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis. Les frappes visaient cette fois une douzaine de petites raffineries pétrolières tenues par les jihadistes dans l'est du pays. Ces derniers, qui contrôlent plusieurs raffineries en Irak et en Syrie, assurent en effet leur financement en vendant du pétrole en contrebande à la Turquie, l'Irak, l'Iran et la Jordanie, via des intermédiaires.

C'est la première fois que la coalition contre l'Etat islamique vise ainsi des installations pétrolières. Depuis le 8 août, les Etats-Unis ont lancé près de 200 frappes aériennes contre des cibles du groupe Etat islamique en Irak. Mardi, déjà, ils avaient élargi leurs frappes contre des cibles de l'EI en Syrie, avec le soutien de cinq pays arabes. «Le seul langage que des tueurs comme ceux-là comprennent est celui de la force», avait lancé auparavant Barack Obama à la tribune de l'ONU. Le président américain a ensuite présidé un Conseil de sécurité extraordinaire qui a adopté une résolution pour endiguer le flot des jihadistes étrangers en Syrie et Irak.

14 jihadistes et 5 civils tuésAu moins 14 jihadistes et cinq civils ont été tués dans des frappes de la coalition contre l'Etat islamique en Syrie. L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) a affirmé ce jeudi que les combattants jihadistes avaient péri dans les frappes visant les raffineries dans la province pétrolière de Deir Ezzor (est) mercredi soir et les civils, dont un enfant, dans des raids sur la région de Hassaka (nord-est). Les frappes ont également visé un véhicule de l'EI près de Deir Ezzor, qui a été détruit, a précisé de son côté le Pentagone.

L'opposition modérée réclame des armesLe chef de la coalition nationale de l'opposition syrienne Hadi al-Bahra a ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant