Syrie : les doutes d'un officier alaouite

le
0
Les récentes victoires du régime ne masquent pas la réalité : la révolte des opposants à el-Assad ne s'arrête pas.

«Militairement, nous sommes en train de gagner la bataille, mais politiquement, c'est l'impasse.» Haut responsable d'un service de renseignements, Ali - un pseudonyme - n'a pas caché son inquiétude lors de sa dernière conversation téléphonique sur Skype, il y a quelques jours, avec un de ses cousins exilé en Europe. Âgé d'une cinquantaine d'années, Ali est membre de la minorité alaouite- celle qui défend le régime des el-Assad en réprimant férocement ses opposants. Comme lui, dans plusieurs villes de Syrie, des dizaines de milliers de partisans du président lui ont manifesté jeudi leur soutien, un an après le début de la révolte. Ils ont le sentiment que la révolution s'essouffle. Mais pour combien de temps? «Baba Amr à Homs n'est pas la Syrie», a insisté Ali auprès de son cousin, la semaine dernière. «Il y a six mois, poursuit ce dernier, Ali me disait: “ne t'en fais pas, c'est une question de deux ou trois mois. On va arriver à mâter la rébellion.” M

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant