Syrie-Les djihadistes se retirent de la ville de Palmyre-OSDH

le , mis à jour à 12:43
0

BEYROUTH, 17 mai (Reuters) - Les djihadistes du groupe Etat islamique (EI) se sont retirés des quartiers de Palmyre dont ils s'étaient emparés samedi, dans le centre de la Syrie, a déclaré dimanche l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). L'attaque contre Palmyre, ville aussi appelée Tadmour et célèbre pour son site antique, a laissé craindre que ses vestiges archéologiques ne subissent le même sort que celui réservé par l'EI à d'autres sites qui ont été détruits ou endommagés en Irak. Les djihadistes se sont retirés des quartiers nord de la ville, pris samedi, mais ils tiennent toujours un village situé au nord de la ville, a rapporté l'OSDH, organisation proche de l'opposition et basée à Londres, qui suit l'évolution des combats grâce à un réseau d'informateurs sur le terrain. Maamoun Abdoulkarim, chef des antiquités syriennes, a déclaré à Reuters que l'armée avait repris le contrôle de la totalité de la ville et que les ruines antiques, situées au sud-ouest de la ville moderne, n'avaient pas subi de déprédations. "Les faubourgs où ils avaient pénétré ont tous été repris", a-t-il affirmé. Palmyre est stratégiquement située à la jonction de routes menant l'une à la grande ville de Homs, l'autre à la capitale Damas. La télévision publique syrienne, citant une source militaire, a affirmé que l'armée avait tué des dizaines de djihadistes de l'EI à l'est de Palmyre et "pourchasse les éléments qui se retirent dans plusieurs directions, dans la région". (Tom Perry et Kinda Makieh; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant