Syrie : les deux journalistes auraient été tués délibérément

le
0

Rémi Ochlik et Marie Colvin, les deux journalistes occidentaux tués mercredi matin en Syrie à Homs dans le bombardement de leur centre de presse, auraient été délibérément visés par le régime syrien, révèle le quotidien anglais The Telegraph. Le journal raconte que dans une conversation radio interceptée par les services de renseignements libanais, des officiers de l'armée syrienne ont donné l'ordre de «tuer n'importe quel journaliste qui mis le pied sur le sol syrien».

Le journaliste français Jean-Pierre Perrin (Libération), qui était encore la semaine dernière au côté de Marie Colvin à Homs, raconte également au Telegraph, qu'ils avaient déjà eu vent de ces menaces. «Il y a quelques jours, nous avons été invités à quitter la ville d'urgence. On nous a dit que si l'armée syrienne nous trouvait, elle nous tuerait. J'ai alors quitté la ville avec Marie, mais elle a fait marche arrière quand elle a vu que la grande offensive n'avait pas encore eu lieu», détaille le reporter de Libération.

Quelques heures avant sa mort, Marie Colvin, qui avait perdu un oeil lors d'un reportage au Sri Lanka en 2001 et portait depuis un bandeau noir, témoignait encore sur la BBC et la chaîne américaine CNN de l'horreur des massacres qui se produisaient sous ses yeux.

«Aujourd'hui, j'ai vu un bébé mourir. Absolument terrible. Il avait seulement deux ans et s'est fait tirer dessus. Le docteur a dit qu'il ne pouvait rien faire. Et ce genre d'événements revient quotidiennement. Ici, personne ne comprend pourquoi la communauté internationale ne fait rien», témoigne pour la dernière fois, Marie Colvin.

VIDEO. Le dernier reportage de la journaliste avant sa mort (Attention, certaines images peuvent heurter les personnes sensibles)

Pour Jean-Pierre Perrin, pas de doute. Le régime de Bachar al-Assad connaissait bien l'existence de ce centre de presse, d'où les journalistes envoyaient leurs sujets. «Les Syriens savaient que, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant