Syrie : les combats s'intensifient le long de la frontière turque

le
0
Syrie : les combats s'intensifient le long de la frontière turque
Syrie : les combats s'intensifient le long de la frontière turque

De violents combats opposaient lundi jihadistes et combattants kurdes à proximité de la frontière turco-syrienne près de Kobané, alors que la Turquie vient de donner son feu vert à Washington pour l'utilisation de ses bases aériennes.

Les affrontements entre combattants du groupe Etat islamique (EI) et kurdes ont eu lieu à proximité du poste frontière turc de Mursitpinar, au sud du pays, menaçant de couper tout passage entre la ville syrienne assiégée de Kobané et la Turquie. Des tirs d'armes automatiques et de mortiers se succédaient dans cette zone des faubourgs de Kobané, à moins d'un kilomètre des barbelés qui séparent la Turquie de la Syrie. Un secteur emprunté chaque jour par les civils kurdes fuyant les combats dans leur ville ou les combattants kurdes blessés, évacués pour être soignés dans les hôpitaux de la ville turque de Suruç.

A Kobané, les forces kurdes ont repris dans la nuit deux positions aux jihadistes de l'Etat islamique, le groupe extrémiste contrôlant toujours près de la moitié de cette cité frontalière de la Turquie. Les YPG, les Unités de protection du peuple, principale milice kurde en Syrie, ont «mené une contre-offensive dans le secteur sud de la ville et ont repris deux positions qui étaient sous contrôle de l'EI, tuant 13 jihadistes», a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme. Les forces kurdes seraient aussi parvenues à se rapprocher à «quelques mètres» de leur QG, passé sous le contrôle des jihadistes il y a deux jours. Une avancée stratégique puisque l'immeuble abrite le commandement des Unités de protection du peuple mais aussi des forces de sécurité kurdes et le conseil local de la ville.

La situation au 10 octobre

VIDEO. Syrie : les jihadistes de l'EI avancent dans Kobané (09/10)

Les avions de la coalition internationale dirigée par Washigton ont frappé lundi matin des positions de l'Etat Islamique dans l'est et le sud de Kobané. La ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant