Syrie : le ton monte entre les USA et Moscou

le
0
La Russie a ouvertement accusé mercredi les États-Unis de vendre des armes aux rebelles syriens. De son côté, la France veut que le conseil de sécurité rende «obligatoires» les dispositions du plan Annan.
o Moscou accuse Washington d'armer l'opposition

Accusée par les États-Unis de vendre des armes au régime de Bachar el-Assad, la Russie leur a retourné la politesse mercredi. Pour la première fois, un haut responsable russe a ouvertement accusé Washington d'armer les rebelles syriens.

«Les États-Unis fournissent à l'opposition des armes qui sont utilisées dans les combats contre le gouvernement syrien», a ainsi affirmé le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, en visite à Téhéran. Lavrov, dont le pays est un allié du régime syrien, a en revanche justifié les ventes d'armement russe qui «ne violent aucune loi internationale» et porteraient sur «des équipements défensifs». La veille, la secrétaire d'État américaine, Hillary Clinton, avait fait part de son inquiétude concernant «l'envoi d'hélicoptères d'attaque vers la Syrie depuis la Russie».

Critiquant ceux qui prônent le «modèle libyen» pour renverser le régime syrien, le chef

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant