Syrie : le régime accuse les rebelles, l'ONU sur place

le
0
Une haute réprésentante de l'ONU est arrivée à Damas samedi pour négocier les modalités d'une enquête sur les attaques présumées à l'arme chimique. Le régime accuse désormais les rebelles d'y recourir. » La pression s'intensifie sur Bachar el-Assad

Alors que l'opposition syrienne a accusé l'armée d'avoir utilisé des armes chimiques mercredi matin dans les banlieues de Damas, le régime accuse, à son tour, samedi, les rebelles de recourir à de telles méthodes dans les combats. La télévision d'Etat syrienne a annoncé que des militaires avaient découvert des agents chimiques dans des tunnels tenus par les rebelles à Djobar, dans la banlieue de Damas, et a fait état de plusieurs cas d'asphixie parmi les militaires. Ces informations sont invérifiables en l'état.

o Le mandat de l'ONU négocié

La haute représentante de l'ONU pour le désarmement, Angela Kane, est arrivée samedi à Damas pour demander au gouvernement syrien d'autoris...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant