Syrie : le récit de la journée de dimanche

le
15
Syrie : le récit de la journée de dimanche
Syrie : le récit de la journée de dimanche

L'escalade militaire au Moyen Orient marque une pause. Après la décision surprise par Barack Obama de demander un vote au Congrès, les perspectives de frappes sur la Syrie s'éloignent, en tout cas dans les prochains jours. Le président américain devra attendre au moins jusqu'au 9 septembre et le retour des élus avant de donner l'ordre d'attaquer à la flotte américaine pré-positionnée au large des côtes syriennes. Un sondage pour NBC News montre que 80% des Américains veulent l'aval du Congrès avant de s'engager dans une coûteuse guerre alors que la reprise économique se fait sentir et que le sommet du G20 à Saint-Pétersbourg (Russie) se profile.

Le secrétaire d'État américain John Kerry a lancé l'offensive de l'administration Obama, assurant qu'il était inconcevable que les parlementaires américains ne se montrent pas à la hauteur : pour les convaincre, il a présenté un nouvel argument, en affirmant que les États-Unis avaient acquis indépendamment de l'ONU des échantillons capillaires et sanguins contenant des traces de gaz sarin.

Riposte immédiate du régime syrien : «la Syrie est capable de faire face à toute agression extérieure», a affirmé dimanche Bachar al-Assad. «Les grands perdants dans cette aventure, ce sont les Etats-Unis et leurs agents dans la région, en premier lieu l'entité sioniste», a ajouté le président syrien.

En France, la pression grandit autour de François Hollande. Le président de la République peut-il s'abstenir de demander à la représentation nationale l'autorisation d'engager la France en Syrie ? L'opinion publique est en tout cas hostile. Ce dimanche, de l'UMP aux écologistes en passant par le centriste Jean-Louis Borloo le ou coprésident du Parti de gauche, Jean-Luc Mélenchon, tous réclament l'organisation d'un débat parlementaire suivi d'une consultation.

Mais la Constitution et son article 15 autorise le chef des Armées à prendre la décision de déployer les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jcarre14 le lundi 2 sept 2013 à 07:49

    Hollande occupe toi déjà de Marseille et ce sera pas mal

  • s.thual le lundi 2 sept 2013 à 00:40

    qu ils assument déjà leurs responsabilite ! la ligue arabe a bien les moyens de faire le menage,,,,enfin si elle en a le courage ,

  • h.castel le dimanche 1 sept 2013 à 23:23

    Mais qu'ils y aillent eux,ces konnards !

  • pierry5 le dimanche 1 sept 2013 à 21:18

    Ahmad machin il a coupé une bonne partie de sa barbe pour faire la photo. A voir la tête qu'il a, je ne voudrais pas être une femme sous son joug.

  • Joconde. le dimanche 1 sept 2013 à 18:30

    La manipulation pour la guerre, ça vous parle? hein?

  • Joconde. le dimanche 1 sept 2013 à 18:24

    Quand le Russe est Juif et qu'il fait le rebelle on est bien avec les autresen Syrie ou pas?

  • Joconde. le dimanche 1 sept 2013 à 18:20

    Dans les 5 jours il y aura d'autres preuves de la honte des autorités alors le peuple fera taire Hollande et la guerre sera une énorme trahison contre l’humanité.C'est l'heure de vous faire prendre un Bain généraux!

  • Joconde. le dimanche 1 sept 2013 à 18:16

    c'est seulement 1 petit % de nos économies dans les allées des armes.

  • Joconde. le dimanche 1 sept 2013 à 18:11

    Je te jure qu'un petit chèque de 18 millions il s'en va Bachar. Alors Hollande tu signes ou on le fait signer au Pape?

  • Joconde. le dimanche 1 sept 2013 à 18:07

    Tout est riant avec l'argent la bas alors faites des chèques et puis faites des élections.