Syrie-Le porte-parole d'Al Nosra a été tué par une frappe US

le
0
 (Actualisé avec confirmation du Pentagone) 
    WASHINGTON, 4 avril (Reuters) - Les Etats-Unis ont mené la 
frappe aérienne qui aurait coûté la vie au porte-parole du Front 
al Nosra, groupe islamiste syrien lié à Al Qaïda, a déclaré 
lundi le porte-parole du Pentagone. 
    Peter Cook a précisé que Washington n'avait pas encore la 
certitude qu'Abou Firas "le Syrien", un vétéran du djihadisme 
qui avait notamment travaillé avec Oussama ben Laden, a bien été 
tué par la frappe visant une réunion opérationnelle d'Al Qaïda 
dans la province d'Idlib, dans le nord-ouest de la Syrie. 
    "Nous estimons qu'il participait à la réunion et nous nous 
efforçons d'établir s'il a bien été éliminé du champ de 
bataille", a dit le porte-parole du Pentagone, qui n'a pas 
souhaité dire si le missile avait été tiré par un avion ou un 
drone. 
    L'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), qui a 
annoncé dimanche soir la mort d'Abou Firas, avait attribué sa 
disparition à un probable raid de l'aviation russe ou syrienne. 
  
    Des sources rebelles avaient par la suite déclaré que le 
bombardement présentait des similitudes avec les frappes de 
drones américains. 
 
 (Yeganeh Torbati; Tangi Salaün pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant