Syrie : le G20 piégé par Poutine

le
1
Le dîner des chefs d'Etat a mis en évidence les profondes divergences de la communauté internationale sur le dossier syrien. » Poutine récolte les bénéfices de sa stratégie sur la Syrie

Envoyés spéciaux à Saint-Pétersbourg

Meilleur allié de Bachar el-Assad, Vladimir Poutine a marqué des points lors du dîner des chefs d'État du G20, qui s'est tenu jeudi soir au Palais de Peterhof, un magnifique palace, connu comme le «Versailles» de Pierre Le Grand. Le président russe a non seulement imposé le sujet syrien à la table des discussions officielles, mais il a aussi mis en évidence les profondes divisions de la communauté internationale. Le piège tendu par Vladimir Poutine s'est refermé sur les Occidentaux. Barack Obama est arrivé seul au dîner, paraissant très isolé. Les Européens marchaient ensemble, mais personne ne se faisait d'illusion sur leur prétendue «position commune» sur la Syrie, très éloignée, en réalité, d'un soutien à l'intervention...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M6482052 le vendredi 6 sept 2013 à 10:26

    Bien joué Mr Poutine.