Syrie : le député Thierry Mariani raconte sa rencontre avec Bachar al-Assad

le , mis à jour à 15:11
1
Syrie : le député Thierry Mariani raconte sa rencontre avec Bachar al-Assad
Syrie : le député Thierry Mariani raconte sa rencontre avec Bachar al-Assad

Trois députés français ont rencontré ce dimanche le président syrien à Damas. Le député Les Républicains des Français de l'étranger Thierry Mariani, son collègue Nicolas Dhuicq ainsi que Jean Lassalle (ancien du Modem) ont été reçus pendant «près d'une heure et quart», comme le rapporte au « Parisien » Thierry Mariani. Plusieurs journalistes sur place ont publié des photos prises dans le bureau de Bachar al-Assad.

Al-Assad meetsFrench delegation.. Todaypic.twitter.com/AtksU63eVf

— YushaYuseef(@MIG29_) January8, 2017

 

Ce n'est pas la première fois que Thierry Mariani est ainsi reçu par le président syrien. Il l'a rencontré déjà à deux reprises. En mars dernier et en novembre 2015, contre l'avis des autorités françaises, il s'était entretenu avec Bachar al-Assad. 

 

Les trois députés sont depuis jeudi en Syrie. Samedi après midi, après s'être rendus à Alep, ils ont dû attendre plusieurs heures à l'aéroport après la chute d'un obus. 

 

«Le président syrien s'est dit désolé de ce qui nous était arrivé», rapporte au « Parisien » Thierry Mariani. Le député LR, proche de François Fillon, précise que ce déplacement en Syrie est «une initiative personnelle» dont il n'a pas discuté avec le candidat de la droite à la présidentielle.

 

«Vos touristes qui viennent renforcer Daech»

 

Durant leur entretien avec Bachar al-Assad, les trois élus français ont notamment évoqué le processus de paix dans la région et les prochaines négociations d'Astana, prévues fin janvier et parrainées par la Russie et la Turquie. Selon Thierry Mariani, le président syrien s'est dit prêt à dialoguer avec la quasi totalité des groupes rebelles. «Il nous a expliqué qu'il y avait 93 groupes dans la guerre, qu'il pouvait discuter avec 91 d'entre eux mais pas avec Daech et le Front Al Nostra (rebaptisée Fateh al-Cham)», rapporte l'élu français. 

 

«On est prêt à négocier ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • franck8 il y a 11 mois

    De vrais humanistes ... Ces pauvres choux ont subi un retard.