Syrie : le coût de la guerre peut-il faire plier Damas ?

le
0
Le chef de l'État syrien, Bachar el-Assad, le 19 décembre 2006 à Moscou.
Le chef de l'État syrien, Bachar el-Assad, le 19 décembre 2006 à Moscou.

Officiellement, la guerre en Syrie a coûté 35 milliards de dollars depuis 2011. C'est une estimation que la Banque mondiale vient de rendre publique, qui touche à la fois la Syrie, mais aussi les pays voisins qui sont touchés par ce séisme d'amplitude mondiale.

Cette somme peut-elle être de nature à faire chuter Bachar el-Assad ou en tout cas à l'empêcher de continuer cette guerre ? Et de lutter à la fois contre Daech et l'opposition ? La réponse est non. Parce que Bachar el-Assad est soutenu aujourd'hui par deux grandes puissances : la Russie d'un côté, l'Iran de l'autre. Pour des raisons différentes, elles ont un intérêt direct à ce qu'il reste au pouvoir.

Aujourd'hui, l'armée de Bachar el-Assad est largement soutenue par ces deux pays qui envoient des troupes et du matériel militaire pour faire cette guerre. Donc Bachar el-Assad, malgré le coût gigantesque pour l'économie du pays, ne peut pas s'interrompre à cause de ce coût militaire qu'il peut supporter grâce à l'appui de ces deux grandes puissances.

Source Le Point.frLire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant