Syrie : le coup de sang de l'ambassadeur de France à l'ONU

le
0
VIDEO - Alors que la répression a fait au moins 5000 morts, selon un dernier bilan de l'ONU, l'ambassadeur français auprès des Nations unies a accusé le Conseil de sécurité d'être «moralement responsable» des souffrances du peuple syrien.

La haut commissaire des droits de l'homme au Nations unies Navi Pillay n'a pas ménagé ses auditeurs lundi, en s'exprimant devant le Conseil de sécurité. Viols, meurtres, torture, exécutions sommaires, assassinats de trois cents enfants: la liste des horreurs est longue en Syrie. Au moins 5000 personnes ont perdu la vie depuis 8 mois, a dévoilé la haut commissaire. «Des informations crédibles réunies par mon personnel démontrent une tendance à l'usage systématique et étendu de la torture lors des interrogatoires», a déclaré Navi Pillay à l'issue de la réunion. Le coupable désigné par l'ONU, c'est le gouvernement de Bachar el-Assad. L'exposé des atrocités a ébranlé même la Russie, dont l'ambassadeur s'est déclaré «troublé». Mais par question pour Moscou de réviser sa position de soutien au régime syrien, qui est protégé aussi par la Chine. Les deux puissances empêchent, par leur droit de veto, au Conseil de sécurité de l'ONU d'agir contre la répress

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant