Syrie : le cessez-le-feu tient malgré quelques accrochages

le , mis à jour à 16:04
0
Syrie : le cessez-le-feu tient malgré quelques accrochages
Syrie : le cessez-le-feu tient malgré quelques accrochages

Le cessez-le-feu entré en vigueur samedi en Syrie tient globalement même si des accrochages ont eu lieu dans la nuit de samedi à dimanche. «Au cours des dernières 24 heures, neuf cas de violation du cessez-le-feu ont été enregistrés», a déclaré le général Sergueï Kouralenko, responsable du Centre de coordination russe en Syrie, cité par les agences russes, ajoutant toutefois que «globalement l'accord de cessez-le-feu en Syrie est appliqué».

Mais l'opposition syrienne, soutenue par l'Arabie saoudite, accuse le régime de Damas et ses alliés d'avoir violé la trêve 15 fois.  Le porte-parole du Haut comité des négociations (HCN) a assuré aussi que «samedi, il y avait eu quinze violations (de la trêve) par les forces du régime, dont deux par le (mouvement chiite libanais) Hezbollah à Zabadani».

Il faut «donner une chance» au cessez-le-feu en dépit des obstacles qui restent «nombreux», a estimé dimanche un haut responsable américain. «Les complications sont inévitables. Même dans les circonstances les meilleures, nous ne nous attendons pas à ce que la violence cesse immédiatement», a t-il déclaré.

Chose sûre, les habitants semblent retrouver de l'espoir et sortent un peu plus que d'habitude. Dans les grandes villes, ils sont sortis dimanche matin après une nuit paisible pour faire leurs emplettes, goûtant au calme inhabituel. Dans les quartiers rebelles d'Alep, les élèves habitués à raser les murs pour éviter les bombardements marchaient dimanche au milieu de la chaussée, selon des correspondants de l'AFP.

Des avions ont toutefois bombardé à l'aube des localités des provinces d'Alep (nord) et Hama (centre) selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), qui n'était pas en mesure d'indiquer si les villages visés étaient inclus ou non dans l'accord de cessez-le-feu entré en vigueur samedi. Selon cet organisme, un seul des villages visés, Kafar Hamra, est contrôlé par les jihadistes du ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant