Syrie : Laurent Fabius regrette que Barack Obama n'ait pas frappé

le
4
Syrie : Laurent Fabius regrette que Barack Obama n'ait pas frappé
Syrie : Laurent Fabius regrette que Barack Obama n'ait pas frappé

En visite à Washington (Etats-Unis) ce mardi, le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius a haussé le ton face à Barack Obama concernant le dossier syrien, regrettant que le président américain n'ait pas frappé la Syrie durant l'automne 2013. Revenant sur les frappes contre la Syrie prévues l'été dernier par les Etats-Unis, la France et le Royaume-Uni, et qui avaient été abandonnées par le président Barack Obama à la dernière minute, il a ainsi déclaré : «Nous le regrettons parce que nous pensons que ça aurait changé beaucoup de choses, à beaucoup d'égards. Mais c'est un fait et nous n'allons pas reconstruire l'Histoire».

A l'époque, «il s'agissait de l'utilisation massive des armes chimiques. Et à l'époque un grand dirigeant avait dit c'est la ligne rouge», a rappelé Laurent Fabius, en lançant une allusion à la formule utilisée par le président Obama. «Nous avons des éléments, au moins 14 éléments, qui montrent que dans les semaines récentes, de nouveau des armes chimiques en plus petite quantité ont été utilisées, notamment du chlore», a-t-il enfin ajouté, précisant : «Nous sommes en train de faire examiner les échantillons qui ont été prélevés».

Press conference with French Foreign Minister @LaurentFabius happening now at French Embassy #FabiusinUS pic.twitter.com/qLf7FYI0JD? French Embassy U.S. (@franceintheus) 13 Mai 2014

Des preuves solides sur l'usage de chlore

Cette déclaration intervient alors que l'organisation Human Rights Watch (HRW) a affirmé ce mardi qu'il existait des preuves solides sur des attaques au chlore menées par le régime syrien dans trois villes à la mi-avril. Faisant état d'entretiens avec des témoins et du personnel médical, d'images filmées d'attaques et de photographies de restes des barils, les médecins qui ont traité les victimes ont indiqué qu'au moins 11 personnes ont été tuées dans les attaques et que près de 500 ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco le mardi 13 mai 2014 à 21:14

    OBAMA a cédé devant POUTINE, résultat, l'Ukraine a perdu la Crimée et la suite... Quoiqu'il fasse, OBAMA a déjà perdu. Pour Poutine, c'est un "intellectuel". C'est également ainsi que KROUTCHEV qualifiait Kennedy. Pour Cuba, Kroutchev n'a pas cédé, il y a eu un échange : les USA ont évacué des positions sur le continent européen. C'est ainsi que la guerre a été évitée par les deux parties.

  • M9035148 le mardi 13 mai 2014 à 21:04

    Dit il FAFA le receleur millionnaire du gouv...

  • nono67 le mardi 13 mai 2014 à 20:59

    en parlant sanguin, les français auraient apprécier que fafa , premier ministre, arrete les transfusions pour les hémophiles . Mais le temps passe et les médias " oublient "

  • Berg690 le mardi 13 mai 2014 à 20:29

    Les seuls échantillons positifs étaient les échantillons sanguins. Il faudrait arrêter de mentir FAFA!