Syrie-La trêve en vigueur, la plupart des combats à l'arrêt-OSDH

le
0
    BEYROUTH, 27 février (Reuters) - L'accord sur la cessation 
des hostilités en Syrie a pris effet samedi à 0h00 (vendredi 
22h00 GMT) et les combats se sont arrêtés dans plusieurs zones, 
selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) et les 
observateurs de l'Onu. 
    Peu après minuit heure locale, l'OSDH rapportait que les 
combats avaient cessé dans l'ouest de la Syrie, en dépit de 
quelques incidents de tir dans certaines zones.  
    "A Damas et dans les campagnes alentours (...) pour la 
première fois depuis des années, le calme prévaut", a dit le 
directeur de l'OSDH Rami Abdoulrahman. "A Lattaquié, c'est 
calme, et à la base aérienne de Hmeimim, il n'y a aucune 
activité", a-t-il dit à propos du point de départ des avions 
russes. 
    L'émissaire spécial des Nations Unies pour la Syrie, Staffan 
de Mistura a dit quant à lui avoir été informé, trois minutes 
après l'entrée en vigueur de la trêve, que les villes de Damas, 
la capitale, et Deraa s'étaient "calmées".     
    Dans le nord du pays, à Alep, des coups de feu ont été 
entendus peu après minuit. Des explosions ont été entendues dans 
la province de Homs, sans que leur origine soit connue, a dit le 
responsable de l'Observatoire indépendant, basé à Londres. 
    Le texte élaboré par Washington et Moscou exclut de son 
champ d'application le Front al Nosra, émanation syrienne d'Al 
Qaïda, et l'organisation Etat islamique. 
    La Russie a d'ailleurs prévenu qu'elle ne cesserait pas ses 
opérations contre ces deux groupes. 
 
 (John Davison,; Nicolas Delame et Julie Carriat pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant