Syrie : la sanglante répression des manifestations se poursuit

le
0
Les autorités ont durement réprimé vendredi les manifestations de milliers de pacifistes qui critiquaient le régime et réclamaient plus de libertés. Près de 50 personnes ont été tuées.

L'appel du «Vendredi de la Liberté» lancé par l'opposition a été massivement suivi par les Syriens. Après la prière hebdomadaire, ils étaient ainsi des milliers dans les rues à travers le pays pour dénoncer les violences du régime et réclamer «la levée du siège des villes syriennes». En dépit des mises en garde d'Obama qui a fustigé la répression organisée par Bachar el-Assad dans un discours au monde musulman jeudi, les forces de sécurité ont une nouvelle fois ouvert le feu sur le peuple en colère. Selon un militant des droits de l'Homme, Ammar al-Qourabi, chef de l'Organisation nationale des droits de l'Homme en Syrie, il y a eu au moins 44 tués. Selon lui, 26 personnes ont été tuées dans la province d'Idlib (ouest) et 13 à Homs (centre). Deux autres ont péri dans la ville de Deir Ezzor (est), une à Daraya, banlieue de Damas, une à Lattaquié (ouest) et une autre à Hama (centre). Parmi les victimes, il y aurait quatre adolescents.

À Banias, de nombreu

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant