Syrie-La Russie voudrait une réunion gouvernement-opposition

le
0

(Actualisé avec précisions contexte) par Jack Stubbs OSCOU, 3 novembre (Reuters) - Des membres du gouvernement syrien et des représentants de groupes de l'opposition pourraient se rencontrer à Moscou la semaine prochaine, a annoncé le vice-ministre russe des Affaires étrangères Mikhaïl Bogdanov. "La semaine prochaine, nous inviterons les représentants de l'opposition pour une consultation à Moscou", a déclaré Mikhaïl Bogdanov, selon l'agence Interfax. "La réunion (...) se fera peut-être avec la participation de représentants du gouvernement", a ajouté le vice-ministre. Il n'a pas précisé le nom des membres de l'opposition qui pourraient participer. Moscou, après avoir dans un premier temps rejeté les groupes de l'opposition syrienne qui combattent le président syrien Bachar al Assad, son grand allié dans la région, fait désormais montre de plus de souplesse dans ses efforts pour résoudre un conflit qui a fait 250.000 morts et plusieurs millions de réfugiés et déplacés. Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a l'intention de rencontrer l'émissaire spécial des Nations unies pour la Syrie, Staffan de Mistura, mercredi à Moscou, a annoncé la porte-parole du ministère, Maria Zakharova, selon les agences de presse russe. "Le thème principal est le processus politique en Syrie, le début d'un dialogue réel entre Damas et l'opposition", a déclaré la porte-parole, selon l'agence de presse Tass. Lors de la conférence sur la paix en Syrie, qui s'est tenue vendredi à Vienne, la Russie a fait savoir qu'elle voulait que les groupes de l'opposition syrienne participent aux discussions sur la crise syrienne et a échangé une liste de 38 noms avec l'Arabie saoudite. Cette liste comprend pour l'essentiel des membres et anciens membres de la Coalition nationale des forces de l'opposition et de la révolution (CNS), le bloc de l'opposition syrienne soutenu par les pays occidentaux, rapporte le quotidien russe Kommersant de mardi. Parmi les personnalités souhaitées figurent le président de la CNS, Khaled Khodja, et son ancien président, Moaz al Khatib, précise le journal. Il y aurait également des représentants des Frères musulmans et d'un mouvement chrétien qui milite pour la démocratie. Khaled Khodja a accusé la semaine dernière la Russie de mener des frappes aériennes en Syrie pour renforcer le pouvoir de Bachar al Assad et non pas pour combattre l'Etat islamique (EI). ID:nL5N1204XA La CNS avait boycotté les négociations de paix qui se sont tenues en janvier et avril en Russie, estimant l'opposition qui y était représentée non représentative, mais avait envoyé une délégation en août à Moscou. Le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a déclaré mardi qu'il ne allait pas établir de lien entre la stratégie militaire en Syrie et les résultats de l'enquête sur le crash d'un avion de ligne russe samedi dans le Sinaï avec 224 personnes à bord. (Katya Golubkova et Jack Stubbs; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant