Syrie-La Russie indignée par des déclarations américaines

le
0
 (Actualisé avec citations, contexte §4-6) 
    MOSCOU, 29 septembre (Reuters) - La Russie a fait part jeudi 
de son indignation face au ton des Etats-Unis qu'elle considère 
menaçant pour obtenir un arrêt des violences à Alep en Syrie. 
    Pour Sergueï Riabkov, le vice-ministre russe des Affaires 
étrangères cité par les agences de presse, la position des 
Américains s'apparente à un soutien au terrorisme. 
    Riabkov faisait référence à la déclaration de John Kirby, 
porte-parole de département d'Etat, qui a estimé que la Russie 
avait intérêt à interrompre le cycle de la violence en Syrie car 
les extrémistes pourraient profiter de la situation sur place 
pour lancer des attaques "contre les intérêts russes et 
peut-être même contre des villes russes". 
    "Nous ne pouvons pas interpréter cela comme autre chose que 
l'actuel soutien de fait de l'administration américaine au 
terrorisme", a déclaré le vice-ministre. 
    "Ces appels à peu voilés à utiliser le terrorisme comme une 
arme contre la Russie montrent les bassesses politiques à 
laquelle l'actuelle administration américaines s'adonne dans son 
approche du Proche-Orient et en particulier de la Syrie", a-t-il 
poursuivi. 
    Des responsables américains ont indiqué mercredi que 
l'administration Obama avait commencé à envisager des réponses 
plus fermes à l'offensive du régime syrien soutenu par la Russie 
contre Alep, y compris des options militaires.  
    Riabkov a également précisé que le projet américain d'une 
trêve de sept jours était inacceptable par la Russie et que 
Moscou proposait "une pause humanitaire" de 48 heures à Alep. 
     
     
 
 (Maria Kiselyova; Pierre Sérisier pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant