Syrie : la Russie doit réussir sa médiation

le
0
L'objectif affiché de la Russie est d'user de persuasion et non de sanctions pour amener le clan Assad à renoncer au pouvoir en Syrie.

Pour expliquer que, le 4 février dernier, elle ait mis son veto à l'adoption par le Conseil de sécurité de l'ONU d'une résolution d'initiative arabe condamnant la Syrie, la Russie avait, entre autres, invoqué une raison technique: elle ne souhaitait pas se prononcer avant que son ministre des Affaires étrangères ait pu s'entretenir avec le président syrien. Voilà qui est chose faite, maintenant que Bachar el-Assad et Sergueï Lavrov se sont longuement parlé à Damas.

Il faudra attendre sans doute longtemps pour savoir ce qu'ils se sont vraiment dit. Mais il est maintenant patent que la Russie est entrée, seule, dans un processus de médiation. Son objectif déclaré est d'user de la persuasion et non de la contrainte (incarnée par les sanctions) pour amener le clan Assad à lâcher progressivement le pouvoir en Syrie. Les Russes ont compris que les frères Assad, Bachar le politique et Maher le militaire, n'ont plus aucune chance de rétablir une situation aussi dégradée

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant