Syrie : la rue appelle à l'aide internationale

le
0
Face à la répression, qui a encore fait trente tués vendredi, les insurgés demandent «une zone d'exclusion aérienne».

Trente civils, au moins, ont été tués vendredi par les forces de sécurité à Homs et Hama, deux des principaux foyers de la contestation du régime de Bachar el-Assad, qui va bientôt entrer dans son huitième mois.

À Homs, 20.000 manifestants s'étaient réunis en plusieurs endroits de la ville après la prière du vendredi. Ils répondaient à un appel lancé sur Facebook pour que «la communauté internationale impose une zone d'exclusion aérienne, afin de permettre à l'Armée syrienne libre (ASL) d'œuvrer avec plus de liberté».

L'ASL est une force d'opposition armée dont la création a été annoncée en juillet par un déserteur réfugié en Turquie, le colonel Riad el-Assad (sans lien de parenté avec le président).

Ces dernières semaines, les désertions se sont multipliées, leur nombre s'élèverait à quelques milliers, selon des sources militaires occidentales. Même si des affrontements entre soldats et déserteurs ont encore eu lieu vendredi dans certains

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant