Syrie : la Ligue arabe réclame une force d'interposition

le
0
Prenant acte de l'impasse diplomatique, l'organisation s'engage à fournir un soutien «politique et matériel» à l'opposition. A Homs, les bombardements ont repris lundi matin.

Réunis dimanche au Caire, les pays de la Ligue arabe ont durci le ton pour tenter de juguler une violence qui ne connaît pas de répit en Syrie. Les forces de Bachar el-Assad ont repris lundi leurs bombardements sur la ville de Homs au lendemain. D'après des opposants, les blindés pilonnent surtout deux grands faubourgs sunnites, Bab Amro dans la partie sud de la ville et Al Waer dans la partie ouest. Selon eux, les bombardements ont fait 23 morts dimanche après une journée d'accalmie la veille.

Jusqu'à présent incapables de faire pression sur le régime de Bachar el-Assad, les pays membres de la Ligue arabe ont décidé dimanche de «mettre fin à la mission des observateurs de la Ligue arabe et d'inviter le Conseil de sécurité à adopter une résolution pour former une force de maintien de la paix arabo-onusienne conjointe». Peu auparavant, la Ligue avait annoncé la démission du chef de la mission des observateurs de la Ligue arabe en Syrie, le très controversé génér

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant