Syrie: la justice internationale fourbit ses armes

le
0
Les efforts se multiplient pour saisir la Cour pénale internationale afin de juger les crimes du régime de Damas.

Quand et comment juger les atrocités perpétrées par le régime de Bachar el-Assad? Qui doit-on incriminer pour les massacres commis quasi quotidiennement en Syrie? Ces questions se posent avec d'autant plus d'insistance que s'accroît le bilan des victimes - plus de 15.000 à ce jour - et que s'amenuisent les voies diplomatiques pour mettre fin à ce qu'il est désormais convenu d'appeler une guerre civile. De toute part, des États, France et Grande-Bretagne en tête, mais aussi la haute-commissaire de l'ONU pour les Droits de l'homme, Navy Pillay, ainsi que des associations en appellent à une mobilisation de la justice internationale à travers son instance emblématique, la Cour pénale internationale (CPI).

Complexe, une saisine de la CPI, dont le statut est entré en vigueur il y a tout juste dix ans, se heurte à des obstacles politiques que des juristes engagés, tel François Cantier, le fondateur d'Avocats sans frontières, jugent néanmoins «surmontables». Le besoin de j

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant