Syrie : la guerre passe aussi par les images

le
0
Des blogueurs syriens postent chaque jour sur les réseaux sociaux des vidéos et images de la répression menée par le régime de Bachar el-Assad, contournant la censure et prenant des risques pour leur vie. Ils sont aidés par des relais à l'étranger.

Des bombes qui tombent sur des immeubles en flammes sous un soleil de plomb. Sur le site de partage de vidéos en direct Bambuser, il est possible de regarder la guerre à Homs, en direct, depuis son écran d'ordinateur. Chaque jour sur YouTube, de nouvelles vidéos insoutenables de corps humains décharnés, de fosses communes et de familles éplorées sont postées. Derrière des pseudos comme Assad Crimes ou Souria2011 se cachent des militants, qui, au péril de leur vie, capturent et publient des images de la répression menée par le régime de Bachar el-Assad. «Car on ne gagne pas de guerre sans d'abord gagner la guerre des médias», explique Shakeeb al-Jabri, blogueur syrien exilé à Beyrouth, au Liban.

À mesure que la répression s'intensifie en Syrie, le contenu de ces vidéos se professionnalise, les blogueurs comprenant les règles du jeu pour avoir plus de chances d'être repris par les chaînes de télévision internationales. Certaines vidéos sont dorénavant sous-ti

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant