Syrie-La France dénonce des "atteintes intolérables" à Alep

le
4
 (Actualisé avec précision sur la réunion de Berlin) 
    PARIS, 5 octobre (Reuters) - Le Conseil de défense réuni 
mercredi matin à l'Elysée a dénoncé les "atteintes intolérables" 
aux civils et aux hôpitaux de la ville d'Alep provoquées par les 
frappes "du régime syrien appuyées par l'aviation russe". 
    Cette réunion, présidée chaque semaine depuis l'été par 
François Hollande, a été l'occasion de réitérer le soutien de la 
France à l'initiative européenne destinée à envoyer de l'aide 
humanitaire sur place et au Conseil de sécurité des Nations 
unies afin de faire cesser les combats.     
    "Le Conseil de défense a étudié les conséquences de l'action 
des forces du régime syrien appuyées par l'aviation russe qui 
mènent des frappes indiscriminées contre la poche d'Alep 
entraînant des atteintes intolérables aux populations civiles et 
aux infrastructures hospitalières", peut-on lire dans un 
communiqué publié par la présidence de la République. 
    Toujours selon l'Elysée, François Hollande a souligné "la 
gravité de la situation" et "donné instruction de soutenir 
l'initiative européenne destinée à apporter dans les plus brefs 
délais une aide humanitaire aux civils piégés dans Alep".  
    Sur le front diplomatique, le président a demandé de 
"poursuivre les initiatives", en particulier au Conseil de 
sécurité des Nations Unies, "afin de mettre les responsables de 
ces atteintes aux populations devant leurs responsabilités et de 
hâter le retour à une négociation politique sur des bases 
crédibles". 
    L'armée syrienne et l'aviation russe bombardent depuis 
plusieurs jours les quartiers orientaux d'Alep aux mains des 
insurgés, où vivent 275.000 civils, avec une intensité sans 
précédent depuis le début du conflit.    
    Les Etats-Unis, l'Allemagne, la France, la Grande-Bretagne 
et l'Italie devaient se réunir ce mercredi à Berlin pour faire 
le point sur le dossier syrien, alors que le processus 
diplomatique est à l'arrêt depuis l'échec, le 19 septembre, d'un 
énième cessez-le-feu négocié par Moscou et Washington. 
    Selon un porte-parole du ministère allemand des Affaires 
étrangères, aucun des Etats représentés à Berlin n'a proposé 
d'imposer des sanctions à la Russie.   
 
 (Elizabeth Pineau avec Michael Nienaber à Berlin) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco il y a 10 mois

    La 1ère atteinte est l'invasion des pays du moyen orient par l'occident. L'attaque de la Syrie n'est pas à l'honneur de la France; la Syrie était un pays fort et stable avant que les USA n'y envoient leur bras armé constitué de terroristes soi disant islamistes : ce ne sont que des mercenaires.

  • a.stmarc il y a 10 mois

    de toutes façons hollande a deux ennemis qui l'obsedent : sarko et poutine !!!

  • delapor4 il y a 10 mois

    Alors pour les leçons de morale... Ce gouvernement fait honte à la France.

  • delapor4 il y a 10 mois

    Il faut savoir que la France, après l'attentat de Nice, a bombardé un village syrien à titre de représailles et a fait près de 200 morts. Enfants, femmes, vieillards, et tout ça sans aucun intérêt stratégique. C'était des innocents. source : http://www.francetvinfo.fr/monde/revolte-en-syrie/syrie-les-dizaines-de-civils-tues-dans-un-bombardement-embarrassent-la-coalition_1556933.html