Syrie : la France craint pour ses intérêts au Liban

le
0
Après la promesse de François Hollande d'armer les rebelles, l'ambassadeur à Beyrouth cherche une résidence plus discrète.

La peur de l'attentat ou de l'enlèvement grandit chez les Français du Liban. Les récentes déclarations de François Hollande préconisant d'armer les rebelles syriens alimentent les craintes de voir Damas et ses alliés locaux riposter en s'en prenant aux intérêts français au pays du Cèdre, comme pendant la décennie 1980, lorsque la France livrait des armes à l'Irak face à l'Iran de Khomeyni.

«On nous a dit de faire attention à nos déplacements, cela devient dangereux pour nous», note un expatrié français à Beyrouth. L'ambassadeur lui-même, Patrice Paoli, ne cache pas son inquiétude de voir les Syriens adresser «un avertissement» à la France. Signe de cette inquiétude, selon une source diplomatique à Paris, l'ambassadeur cherche une nouvelle résidence en secteur chrétien de la capitale, dans un lieu jugé «plus sûr». La résidence des Pin...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant