Syrie-La faim a fait 65 morts en un an à Madaya, selon deux ONG

le
0
    NEW YORK, 12 juillet (Reuters) - Soixante-cinq personnes 
sont mortes de faim en un an à Madaya, ville de Syrie tenue par 
la rébellion et assiégée depuis juillet 2015 par les forces 
gouvernementales, rapportent mardi deux organisations 
humanitaires. 
    Cette localité de 40.000 habitants proche de Damas est 
devenue le symbole des souffrances dues à la guerre civile, 
après la publication de photos montrant des enfants décharnés.  
    Outre la malnutrition, les mines, les tireurs embusqués et 
les problèmes de santé qui auraient pu être évités avec des 
soins appropriés ont fait 21 morts depuis le début du siège, 
ajoutent Physicians for Human Rights et la Société médicale 
syro-américaine (SAMS).  
    "Ceux qui ont péri à Madaya auraient pu être sauvés s'ils 
avaient eu suffisamment de nourriture, de médicaments et de 
matériel médical", s'indigne Ahmad Tarakji, président de SAMS, 
dans un communiqué.  
    Cinq convois humanitaires ont pu se rendre à Madaya au cours 
de l'année écoulée, mais l'acheminement d'aide régulier est 
impossible en raison des combats, selon les Nations unies     
     
 
 (Sebastien Malo, Jean-Philippe Lefief pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant