Syrie : la diplomatie occidentale s'impatiente

le
0
L'opposition syrienne réclame une réunion d'urgence à l'ONU sur une intervention armée.

Des voix s'élèvent pour réclamer une intervention militaire en Syrie contre le régime de Bachar el-Assad. Au lendemain du bombardement de Hama, qui a fait une quarantaine de morts, l'opposition syrienne, qui milite pour la création de couloirs humanitaires et de zones de sécurité, a réclamé une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU. Le chef du conseil militaire de l'Armée syrienne libre (ASL) a demandé une nouvelle fois une intervention militaire étrangère.

Alors que le cessez-le-feu instauré il y a deux semaines n'est pas respecté par le régime syrien, la diplomatie occidentale s'impatiente. Jugeant le plan du médiateur Kofi Annan «fortement compromis», le ministre français des Affaires Étrangères a évoqué la possibilité, pour «arrêter cette tragédie», d'avoir recours au chapitre VII de la charte des Nations unies, qui autorise le recours à la force en cas de menaces contre la paix. «Ça ne peut pas durer indéfiniment», a prévenu Alain

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant