Syrie : la conférence de paix aura lieu avec une opposition réduite

le
0
L'opposition syrienne pourrait finalement ne pas participer à la seconde conférence pour la Syrie.
L'opposition syrienne pourrait finalement ne pas participer à la seconde conférence pour la Syrie.

L'Iran n'est pas invité. Lundi soir, l'ONU a retiré son invitation faite à Téhéran de participer à la conférence de paix de Genève II. La coalition de l'opposition syrienne avait, au cours de la journée, demandé ce retrait sans lequel elle menaçait de ne pas se rendre aux discussions qui doivent débuter le 22 janvier en Suisse."La Coalition de l'opposition syrienne salue la décision du secrétaire général des Nations unies de retirer l'invitation adressée à l'Iran, vu que ce pays n'a pas rempli les conditions requises par cette conférence (...) et confirme sa participation à Genève II qui a pour objectif une transition politique en Syrie", a indiqué un communiqué de la coalition publié lundi soir.Retrait du CNS de la CoalitionMais cette coalition perd une de ses principales composantes : le Conseil national syrien (CNS) a annoncé son retrait de la Coalition pour protester contre cette décision. Le CNS, qui a toujours refusé de négocier tant qu'il n'y aurait pas de garanties d'un départ du président Bachar al-Assad, a estimé qu'en décidant de participer à cette conférence, la Coalition nationale reniait ses "engagements" à l'égard de la révolte syrienne.L'Iran, principal allié du régime de Damas, a déjà annoncé lundi sa participation à la conférence dite de Genève II, destinée à trouver une solution politique au conflit syrien. Il a refusé en même temps la condition préalable d'accepter la création d'un...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant