Syrie : la coalition frappe 4 raffineries et un complexe gazier de l'EI

le
0
Syrie : la coalition frappe 4 raffineries et un complexe gazier de l'EI
Syrie : la coalition frappe 4 raffineries et un complexe gazier de l'EI

Malgré les menaces de représailles d'Al-Qaïda en Syrie, la coalition anti-jihadistes poursuit ses frappes. Au nord de Raqa, quatre raffineries contrôlées par l'Etat islamique ainsi que le centre de commandement de l'organisation terroriste ont été touchées par une série de raids aériens, a annoncé dimanche le Pentagone.

Dimanche dans la soirée, l'Observatoire syrien des droits de l'homme a assuré que les forces de la coalition dirigée par les Etats-Unis avaient procédé à des frappes contre le principal complexe gazier aux mains de l'organisation Etat islamique. «La coalition internationale a attaqué pour la première fois l'entrée et la salle de prières de l'usine Coneco», a précisé cette ONG. Cette usine «sous le contrôle de l'EI, est la plus grande de Syrie».

«Bien que nous continuions à faire une évaluation de l'impact de ces attaques, les premières indications nous font dire qu'elles ont été réussies», a simplement commenté le commandement américain chargé du Moyen-Orient et de l'Asie centrale (Centcom), dans un communiqué. 

Le chef présumé d'un groupuscule proche d'Al-Qaïda aurait été tué

Ces derniers jours, la coalition a déjà visé au moins 12 raffineries contrôlées par cette organisation extrémiste dans l'est de la Syrie où l'organisation EI est bien implantée. L'opération, initiée par les Etats-Unis, vise à assécher la manne financière que représente l'or noir pour les jihadistes. Selon les experts, l'EI gagnait avant les frappes quelque 3 millions de dollars (2,4 millions d'euros) de revenus par jour grâce au pétrole acheminé en contrebande, notamment vers la Turquie voisine. Dans un entretien diffusé dimanche soir sur la chaîne américaine CBS, Barack Obama a d'ailleurs reconnu qu'ils avaient sous-estimé la force de l'Etat islamique et sur-estimé celui de l'armée irakienne.

En étendant les frappes à la Syrie la semaine dernière, les Etats-Unis ont notamment ciblé des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant