Syrie : l'UE maintient son refus d'armer les rebelles

le
0
Face aux réticences de certains pays de l'UE, les insurgés ne devraient recevoir que du matériel non létal.

L'implacable réalité s'est imposée aux Vingt-Sept: aucune solution politique n'est en vue en Syrie, et la population subit chaque jour plus intensément des violences qui, en presque deux ans, ont fait 70 000 morts. Prenant acte de cette situation, les ministres européens des Affaires étrangères réunis lundi à Bruxelles ont reconduit pour trois mois les sanctions infligées au régime de Damas. Parallèlement, ils ont accepté d'amender l'embargo sur les armes pour permettre l'envoi de matériel non offensif et une assistance technique pour la protection des civils. Concrètement, si cette décision est confirmée au terme de l'embargo, le 28 février, les insurgés pourront recevoir des équipements tels que des gilets pare-balles et des casques mais aussi des moyens de communication cryptés, de même que des moyens de détection et d'information infrarouge. «Ce sont...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant