Syrie-L'UE demandera à Moscou de cesser certaines de ses frappes

le
0

LUXEMBOURG, 12 octobre (Reuters) - Les ministres des Affaires étrangères de l'Union européenne, réunis lundi à Luxembourg, condamneront les frappes aériennes russes contre les rebelles syriens soutenus par les Occidentaux et demanderont leur arrêt, selon un projet de communiqué vu par Reuters. "Les récentes attaques militaires russes qui vont au-delà de Daech et des groupes terroristes désignés comme tels par les Nations unies, ainsi que celles contre l'opposition modérée, sont un sujet de profonde préoccupation et doivent cesser immédiatement", lit-on dans le projet de déclaration. "Cette escalade militaire risque de prolonger le conflit, de saper le processus politique, d'aggraver la situation humanitaire et d'accroître la radicalisation", lit-on encore dans le projet rédigé par les ambassadeurs. A son arrivée à la réunion, le secrétaire au Foreign Office Philip Hammond a rappelé la position du Royaume-Uni à propos de l'avenir de la Syrie, à savoir que Londres estime que le président syrien Bachar al Assad ne peut être autorisé à se maintenir au pouvoir, mais est "souple" sur les modalités de son départ. ID:nL8N12C181 Devant l'assemblée parlementaire de l'Otan, le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg, a pour sa part déclaré lundi que le soutien de la Russie au président syrien ne faisait que prolonger la guerre. "La Russie devrait jouer un rôle constructif dans la lutte contre (l'Etat islamique). Soutenir le régime Assad n'est pas constructif. Cela ne fait que prolonger la guerre en Syrie", a déclaré Jens Stoltenberg. L'Organisation du traité de l'Atlantique Nord n'a pas l'intention d'envoyer des forces en Syrie, a-t-il précisé. (Robin Emmott; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant