Syrie : l'Otan serre les rangs derrière la Turquie

le
0
L'Alliance craint par-dessus tout d'être indirectement aspirée aux côtés de la rébellion syrienne, suivant le précédent libyen.

Une condamnation ferme de la Syrie et, par-dessus tout, la crainte d'un embrasement des frontières. Occidentaux et Européens serrent les rangs derrière la Turquie mais l'inquiétude perce devant l'escalade militaire que pourrait préfigurer la réplique d'Ankara.

L'Otan, dont la Turquie est le pilier oriental, a très vite «condamné avec force» l'agression et exhorté Damas «à mettre un terme à ses violations flagrantes du droit international». C'est la seconde fois en trois mois que les 28 ambassadeurs du Conseil de l'Atlantique Nord se réunissaient en urgence sur le dossier syrien après invocation, par Ankara, de l'article IV de l'Alliance. Ce texte permet des consultations d'urgence lorsqu'un allié s'estime menacé.

Les mots sont plus clairs que ceux retenus au début de l'été, après qu'un avion turc a été abattu au-dessus de la Méditerranée. Depuis les incidents se sont répétés. Cette fois, c'est différent. Les tirs ont atteint le territoire turc et les victi

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant