Syrie : l'opposition participera à Genève 2

le
0
Affaiblis sur le terrain, les anti-Assad ont donné leur accord à une conférence de paix avec le régime.

En difficulté face à l'armée régulière, divisée politiquement et sous une double pression américano-russe, l'opposition à Bachar el-Assad n'avait pas d'autre choix que de dire «oui» à une conférence de paix, qui pourrait se tenir en décembre à Genève.

À l'issue d'une deuxième journée houleuse de discussions à Istanbul, les différentes factions de la Coalition nationale syrienne, soutenue par les Occidentaux, ont voté, lundi, en faveur de sa participation aux pourparlers de paix avec le régime. Même les représentants du Conseil national syrien, opposés jusque-là à cette conférence, dite de Genève 2, ont donné leur aval. Pour faire «passer la pilule» aux plus récalcitrants de ses membres, la Coalition a répété ses conditions, à savoir que Genève 2 se base sur «un transfert intégral du pouvoir» à un gouvernement transitoire, et que «Bachar el-Assad et ce...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant