Syrie-L'opposition invite les USA à plus de fermeté avec la Russie

le
0
    GENEVE, 18 juillet (Reuters) - Les Etats-Unis ne font pas le 
nécessaire pour empêcher la Russie de commettre des "crimes de 
guerre" en Syrie, a estimé dimanche Basma Kodmani, membre du 
Haut Comité des négociations (HCN) mis sur pied par l'opposition 
dans le cadre d'un processus de paix aujourd'hui au point mort.  
    "Ce qui nous fait défaut, c'est une sérieuse réaction au 
comportement des Russes sur le terrain. La Russie dit une chose 
et en fait une autre", a-t-elle déclaré lors d'une conférence de 
presse organisée à Genève, où se sont déroulées les 
négociations. 
    Il y a, selon elle, peu de chance de les voir reprendre du 
fait de la poursuite des bombardements russes, notamment à Alep 
 , et des "mensonges constants" de Moscou concernant 
le processus de paix.  
    Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a annoncé vendredi 
que les Etats-Unis et la Russie étaient parvenus à un accord de 
principe sur les mesures à prendre pour le relancer.  
    Il reste toutefois du travail à accomplir pour qu'elles 
puissent être mises en oeuvre, a-t-il poursuivi, ajoutant que 
Washington et Moscou n'étaient pas venus à bout de leurs 
divergences sur le rôle du président Bachar al Assad, principal 
point de blocage.   
    "Il faut que la Russie manifeste à nouveau son intérêt pour 
le processus politique. Ce n'est pas le cas. C'est sur ce point 
que les Américains doivent réagir plus fermement, parce que des 
crimes de guerre sont commis au moment-même où M. Kerry va à 
Moscou pour parler de mesures de sécurité et de lutte contre les 
mouvements terroristes, alors que la Russie est pleinement 
engagée dans l'opération d'Alep", a ajouté Basma Kodmani.    
 
 (Tom Miles, Jean-Philippe Lefief pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant