Syrie : «L'opposition fait tout pour rassurer»

le
0
INTERVIEW - Salam Kawakibi est directeur par intérim du centre de réflexion de l'Initiative de réforme arabe.

LE FIGARO.- Les chrétiens syriens doivent-ils craindre l'après Bachar-el-Assad?

Salam KAWAKIBI. - Le régime et une partie du clergé font tout pour ­provoquer cette crainte. L'opposition politique, elle, ne cesse de produire des textes qui rassurent toutes les ­communautés. Le seul problème, c'est que les opposants ont évité la question religieuse pendant des mois, en voulant s'adresser à l'ensemble des Syriens.

Les hiérarchies des Églises chrétiennes continuent-elles à soutenir le régime?

Il faut d'abord savoir que la nomination des évêques par Rome ou par l'Église ­orthodoxe doit être approuvée par le pouvoir. Certains sont allés très loin dans le soutien au président. Mais aujourd'hui les prélats mettent de l'eau dans leur vin. Ils insistent davantage sur la nécessité de préserver la sécurité de leurs fidèles. Quelques-uns d'entre eux ont choqué en parlant des chrétiens comme d'une communauté étrangère, qui devait rester à l'écart du conflit. M

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant