Syrie-L'opposition exige des gages de bonne volonté de Damas

le
0
    BEYROUTH, 5 janvier (Reuters) - Des chefs de file de 
l'opposition syrienne ont réclamé mardi auprès de l'émissaire 
des Nations unies pour la Syrie, Staffan de Mistura, que Damas 
donne des gages de bonne volonté, en libérant des prisonniers et 
en cessant d'attaquer les zones peuplées de civils avant de 
participer aux discussions prévues courant janvier. 
    Les Nations unies a dit en décembre vouloir réunir les 
différentes parties au conflit syrien le 25 janvier à Genève 
pour y tenir des pourparlers afin de mettre fin à la guerre 
civile qui déchire le pays depuis près de cinq ans et qui a tué 
autour de 250.000 personnes. 
    Les demandes présentées par l'opposition et par des 
dirigeants de factions rebelles s'inscrivent dans le cadre 
défini par la résolution votée à l'unanimité par le Conseil de 
sécurité des Nations unies le 18 décembre prévoyant notamment un 
cessez-le-feu et la mise en place d'un gouvernement de 
transition.   
    L'opposition souhaite également une levée du blocus 
gouvernemental imposé aux régions contrôlées par les insurgés, 
une libération de prisonniers, la fin des largage de barils 
d'explosifs avant de participer aux négociations de Genève. 
 
 (Tom Perry,; Nicolas Delame pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant